nootropique-rajeunir-cerveau-femme

Programme et stratégies anti-âge pour un cerveau rajeuni

Avec le développement des maladies neurodégénératives liées à l’âge (Parkinson, Alzheimer, démence sénile…) mais surtout aux facteurs environnementaux, notre cerveau semble durer de moins en moins longtemps, malgré le fait que nous vivons de plus en plus longtemps.

Avec l’âge les toxines s’accumulent, la micro-circulation sanguine se réduit, la digestion devient moins efficace et le métabolisme se ralentit. Le système nerveux reçoit donc moins de nutriments, dispose de moins d’énergie et doit gérer un milieu moins favorable.

Un mode de vie adapté et l’apport de suppléments nootropiques (substances naturelles ou synthétiques ayant un effet protecteur ou stimulant sur le cerveau) vont avoir un effet régénérateur impressionnant sur le cerveau, et cela quelque soit notre âge.

1) Un sommeil de qualité pour un cerveau optimum

Le sommeil sert à la réparation physique du corps. Aussi, la production naturelle de mélatonine est importante car c’est une hormone neuroprotectrice qui lance ces processus de régénération du corps. Par rapport à nos 18 ans, à 30 ans on produit deux fois moins de mélatonine. À 40 ans on n’en produit que 25 % et à 50 ans 17 %… Stimuler sa production est donc importante, et envisager une supplémentation n’est pas une mauvaise idée, surtout si vous avez des difficultés à vous endormir.

2) Une activité physique régulière pour une bonne micro-circulation sanguine

Plus le débit sanguin sera élevé, mieux le cerveau sera alimenté en oxygène et en nutriments. Un minimum de 30 minutes d’activité sportive (musculation, course à pied, vélo…) plusieurs fois par semaine semble suffisant. Même un peu de marche tous les jours pour celles qui ne font pas de sport fera la différence sur le long terme !

3) Un cerveau bien nourri

Le cerveau consomme les nutriments apportés par l’alimentation, en plus d’une alimentation équilibrée et de qualité, assurez-vous d’avoir une digestion efficace pour en optimiser l’assimilation.

4) Méditer pour mieux penser

Saviez-vous que le stress chronique peut entraîner des modifications physiques négatives de votre cerveau ? Bonne nouvelle : la plupart de ces modifications peuvent être corrigées grâce à la méditation. Aussi, elle rend la concentration plus efficace, diminue le risque de dépression, améliore la santé cardio-vasculaire et augmente la longueur moyenne des télomères (ce qui favorise la longévité de nos cellules…et donc la nôtre!).

N’hésitez pas à tester et explorer les différentes formes de méditations (pleine conscience, méditation active, méditation transcendantale, vipassana ou encore la cohérence cardiaque).

5) Les nootropiques naturels pour régénérer le cerveau

Ces suppléments naturels donnent un résultat à la fois au moment de la prise (en optimisant la cognition au quotidien) et sur le long terme (en favorisant le développement et la régénération des neurones).

Acétyl-L-carnitine = réduit l’accumulation des toxines qui participent au vieillissement des neurones (500 mg au lever à jeun)
Ginkgo biloba = puissant anti-âge, améliore la circulation sanguine (120 mg au cours d’un repas au choix)
Crinière de lion = booste la mémoire, protège et favorise la réparation du système nerveux (500 mg au cours d’un repas au choix)
Ashwaghanda = favorise l’équilibre des hormones et des neurotransmetteurs (500 mg au lever à jeun)
CDP-choline = apporte les nutriments nécessaires à la réparation ainsi qu’à la création de nouveaux neurones (250 mg au cours d’un repas au choix)
Mélatonine = favorise le sommeil réparateur (1,5 mg 30 min avant le coucher)

Attention : demandez l’avis de votre médecin avant l’intégration d’un supplément, notamment si vous êtes sous médication.